Depuis plusieurs années déjà, les autorités chinoises font la chasse aux pirates et au porno. On peut citer par exemple le cas de Chen Hui qui était le webmaster du plus gros site pornographique chinois et qui a été condamné à la prison à vie. Et oui, en Chine, il faut chasser tout ce qui peut être subversif, à savoir la superstition, le jeu, la fraude, la pornographie et le piratage. C'est ainsi qu'à compter d'aujourd'hui (samedi 01/09/2007) appaissent sur treize des principaux portails chinois des policiers virtuels dont le rôle est d'alerter l'internaute de contenus illcites et aussi de l'inciter à prévenir les autorités de tels contenus (en cliquant sur l'image représentant le policier virtuel). De façon plus générale, ils doivent permettre de lutter contre les sites « sources de dommage public et de perturbation de l'ordre social », a indiqué le quotidien China Daily.

L'internaute devra-t-il alerter la police chinoise de ce jeu très subversif dans lequel il faut tuer les fonctionnaires corrompus ? Je suppose que non puisque ce jeu est parrainé par le gouvernement chinois lui-même sous prétexte de mieux lutter contre la corruption ?!